Bien conjuguer les formes du subjonctif

par Chantal Contantdans Conjugaison, Temps et modes

Connaissez-vous bien le subjonctif présent? C’est le mode que vous employez lorsque vous dites : il faut qu’il aille à son rendez-vous, qu’il fasse une présentation, qu’il prenne ses médicaments, qu’il mange, qu’il voie ses parents, qu’il soit à l’heure… À l’indicatif présent, on dit : il va à son rendez-vous, il fait une présentation, il prend ses médicaments, il mange, il voit ses parents, il est à l’heure... Le subjonctif est donc, en partie, différent de l’indicatif.

Au singulier, la finale du subjonctif présent est fort simple : -E, -ES, -E pour tous les verbes du français. J’ai bien dit TOUS les verbes, sauf avoir et être. En doutez-vous? Vérifiez dans votre Bescherelle, vous en aurez la confirmation. …

Partager cet article

Conjugaisons divergentes

par Chantal Contantdans Conjugaison, Verbes irréguliers

Certains verbes d’apparence similaire ont parfois des conjugaisons différentes. Il faut y prendre garde et leur porter une attention particulière.

Inclure et exclure

Les verbes inclure et exclure sont de la même famille. Pourtant, leurs participes passés divergent :

   La taxe est incluse.

   La taxe est exclue.

C’est un étrange phénomène, mais c’est ainsi et il faut le mémoriser. On peut se consoler en se disant que, au masculin, le participe est cohérent avec son féminin correspondant. Il suffit en effet d’enlever le -e du féminin :

   Le pourboire est inclus.

   Le pourboire est exclu.

Nous parlons bien ici de la forme du participe passé, que l’on trouve, par exemple, …

Partager cet article

Amener et emmener – Apporter et emporter

par Christine Ouindans Vocabulaire

À la fin d’une longue journée qui se termine dans les bouchons, Eugène a envoyé le texto suivant:

«Mamie, mon bus est coincé dans le trafic, merci d’apporter maintenant Adrien à l’aréna, je lui amène là-bas son sac d’équipement.»

Il aurait encore pu se montrer cancre d’une autre façon, pour ne pas manquer de faire sortir sa belle-mère de ses gonds. En effet, il aurait pu écrire :

«Mamie, mon bus est coincé dans le trafic, merci d’emmener maintenant Adrien à l’aréna, je lui emporte là-bas son sac d’équipement.»

Il aurait alors commis des erreurs différentes des précédentes, mais tout aussi fréquentes.

Ici, nous avons affaire à une question de préfixes : le préfixe a- met l’accent sur le lieu d’arrivée et suppose que l’on y dépose celui ou celle que l’on déplace. Ainsi, on amène son enfant à la garderie pour l’y laisser aux bons soins du personnel de garde, …

Partager cet article