Les quatre terminaisons possibles pour le JE

par Chantal Contantdans Conjugaison

Saviez-vous que, lorsque le sujet est JE (1re personne du singulier), le verbe conjugué ne connait que quatre terminaisons possibles : -S, -E, -X, -AI.

Vous en doutez? Ce n’est pas une blague : scrutez à la loupe tous les tableaux de verbes du Bescherelle, et vous constaterez que la terminaison du verbe est « S-E-X-AI » quand le sujet est JE. Aucune autre finale n’est possible. Par exemple : jamais de finale en -U, en -T, en -D, etc. Cette affirmation est vraie pour tous les verbes du français à l’indicatif et au subjonctif, sans exception. Voilà une belle observation qui vous évitera de commettre des erreurs de conjugaison quand vous écrirez.

La prochaine fois que vous vous demanderez : « Dois-je écrire *JE PREND ou JE PRENDS? », pensez à rendre votre verbe « S-E-X-AI ». …

Partager cet article

Le verbe se fiche à l’infinitif : une forme méconnue

par Laurent Chabindans Conjugaison, Verbes irréguliers

Laurent Chabin est un prolifique auteur de romans policiers. Il a publié plus de quatre-vingt romans, dont une soixantaine pour la jeunesse. Le verbe n’a plus de secret pour lui. Mais les révisions lui donnent parfois du fil à retordre…

Le Bescherelle est probablement l’un des livres que j’ai le plus lu dans ma vie. Les réviseurs et réviseures savent à quel point je peux être têtu et tatillon pour des détails. En voici un, entre autres. J’utilise souvent dans mes romans un verbe dont la forme à l’infinitif est tout à fait inhabituelle : se fiche. Se fiche de ce qu’on en pense, par exemple. Chaque fois que j’utilise ce verbe à l’infinitif, les réviseurs me le corrigent en ajoutant un « r » à la fin. Correction que je refuse toujours, arguant du fait que « se fiche » est bien un infinitif. Mais, invariablement, …

Partager cet article