La correspondance des temps en trois scénarios

par Stéphanie Tétreaultdans Conjugaison, Temps et modes

Étant réviseure linguistique depuis une douzaine d’années, j’ai constaté qu’il y avait une difficulté récurrente chez les apprentis auteurs : la concordance ou correspondance des temps. Dans un roman, un des défis majeurs est en effet de bien faire concorder ses verbes. Et ici, je ne parle pas de savoir comment conjuguer ni accorder tel ou tel verbe, mais bien de savoir quel temps de verbe privilégier. Appelons ce concept le système verbal du récit. Par exemple, j’ai souvent eu à réviser des récits entamés au présent de l’indicatif pour la trame narrative présente du récit (l’action). Après quelques chapitres, oups… l’auteur a décidé d’y aller avec le passé simple. (Ou vice versa, car l’auteur réalise qu’il ne maîtrise pas bien le passé simple, un temps de verbe qu’on n’utilise jamais à l’oral.)

Ensuite, qu’advient-il lorsque l’auteur veut écrire une description ou un sentiment? Il doit souvent changer de temps de verbe, par exemple utiliser l’imparfait ou le passé composé. …

Partager cet article