Les mots de couleur

par Chantal Contantdans Orthographe et grammaire du verbe

Pour désigner des couleurs, on utilise parfois des adjectifs, parfois des noms et parfois des groupes de mots. Ces différents emplois ont une incidence sur l’accord. Nous utiliserons ici le terme « qualificatif de couleur » pour désigner l’adjectif, le nom ou le groupe du nom qui sert de complément à un autre nom pour en préciser la couleur.

Nous soulignerons le qualificatif de couleur lorsqu’il est un nom complément. Nous le mettrons en italique quand il s’agit d’un adjectif complément. En français, les adjectifs s’accordent avec le nom qu’ils qualifient : ils sont variables. Les noms compléments, eux, ne reçoivent pas de traits d’accord d’un autre nom.

LE COMPLÉMENT EST UN ADJECTIF

Il existe des couleurs de base telles que le bleu, le rouge, le jaune, le vert, le blanc, le noir… Ces couleurs s’expriment sous la forme d’un adjectif variable dans :

Une neige très blanche.

Partager cet article

L’impératif et les pronoms

par Chantal Contantdans Orthographe et grammaire du verbe

L’impératif est un mode de la conjugaison qui permet de donner un ordre. Le sujet est effacé :

Viens-t’en! Apportes-en.

Remplis le questionnaire.

Donne-le-moi. Chante!

Dans les exemples ci-dessus, le verbe conjugué à l’impératif se termine parfois par s, parfois par e. Vous pouvez cliquer ici pour des explications sur la conjugaison du verbe à l’impératif.

Voyons maintenant l’emploi du trait d’union et la place des pronoms à l’impératif.

PHRASES NÉGATIVES

À l’impératif négatif, les pronoms compléments restent à leur place lorsque le sujet s’efface : l’ordre des mots est donc inchangé.

Tu ne la lui rends pas.

Ne la lui rends pas.

Nous ne les regardons pas.

Ne les regardons pas.

Partager cet article

L’accord de QUELQUE et de QUEL QUE

par Chantal Contantdans Orthographe et grammaire du verbe

QUELQUE en un mot

On trouve l’adverbe quelque devant un numéral. Il signifie « environ » et est invariable :

  • Quelque cinq-cents personnes assistent à la rencontre.

Lorsqu’il est déterminant, quelque(s) reçoit l’accord du nom qu’il accompagne. S’il signifie « plusieurs », quelques sera pluriel, tout comme le nom :

  • Quelques amis sont revenus.
  • Quelques arbres sont tombés.
  • J’ai eu quelques problèmes.

Lorsqu’il est devant un nom non comptable, ou lorsqu’il signifie « un certain » ou « un quelconque », le déterminant quelque est au singulier, tout comme le nom qui le suit.

  • Dans quelque temps, nous partirons.

(= Dans un certain temps…)

Partager cet article