Saviez-vous que, lorsque le sujet est JE (1re personne du singulier), le verbe conjugué ne connait que quatre terminaisons possibles : -S, -E, -X, -AI.

Vous en doutez? Ce n’est pas une blague : scrutez à la loupe tous les tableaux de verbes du Bescherelle, et vous constaterez que la terminaison du verbe est « S-E-X-AI » quand le sujet est JE. Aucune autre finale n’est possible. Par exemple : jamais de finale en -U, en -T, en -D, etc. Cette affirmation est vraie pour tous les verbes du français à l’indicatif et au subjonctif, sans exception. Voilà une belle observation qui vous évitera de commettre des erreurs de conjugaison quand vous écrirez.

La prochaine fois que vous vous demanderez : « Dois-je écrire *JE PREND ou JE PRENDS? », pensez à rendre votre verbe « S-E-X-AI ». Il faudra donc choisir la forme avec -S, puisqu’une finale avec -D est impossible avec JE. De même, quand vous hésiterez entre *C’EST MOI QUI PEUT RÉUSSIR ou C’EST MOI QUI PEUX RÉUSSIR, sachez que c’est la seconde forme qu’il faudra choisir, avec -X, puisque le sujet est ici aussi à la 1re personne du singulier. C’est l’équivalent de JE PEUX RÉUSSIR. Une finale en -T est donc impossible.

Doit-on écrire *JE RÉUSSI, *JE RÉUSSIT ou JE RÉUSSIS? Rappelez-vous que le verbe doit être « S-E-X-AI » avec JE, donc écrivez JE RÉUSSIS.

N’écrivez plus jamais *JE CHANTAIT, mais bien JE CHANTAIS. Et n’écrivez jamais non plus *JE CRI, *J’ÉTERNU, *JE FINI, *JE REÇU, mais bien JE CRIE, J’ÉTERNUE (verbes en -ER au présent, donc finale avec -E), JE FINIS (verbe en -IR) et JE REÇUS (verbe en -OIR au passé simple), afin que votre verbe conjugué soit « S-E-X-AI ».

« Pourtant, les formes FINI et REÇU existent en français! » direz-vous. Oui, vous avez raison, mais pas comme forme conjuguée à un temps simple avec JE. Il s’agit plutôt du participe passé dans les temps composés. Ces temps sont composés d’un auxiliaire (AVOIR ou ÊTRE), qui, lui, doit être « S-E-X-AI » avec JE : J’AVAIS FINI, QUE J’AIE REÇU, J’AI FINI, J’AURAI REÇU, comme J’AURAI CHANTÉ.

La prochaine fois que vous écrirez JE dans une phrase, souvenez-vous que le verbe qui l’accompagne doit être « S-E-X-AI »! C’est tout simple, et le Bescherelle ne contient aucune exception à cette belle généralité!

Partager cet article