Le pronom indéfini « on » : son emploi et son accord

par Christine Ouindans Pronoms

Le pronom « on » est un pronom indéfini neutre dont les caractéristiques sont les suivantes :

  • Il est employé uniquement comme sujet et ne s’applique qu’à des êtres humains ou des animaux, et jamais à des objets.
  • Il désigne généralement une ou des personnes inconnues. Dans cet usage, il a le sens de « quelqu’un », « quiconque ». Puisque le genre et le nombre des personnes en question sont ignorés, « on » est considéré comme étant de la troisième personne du masculin singulier, et il exclut celui qui parle. Exemple : On frappe à la porte.
  • Il peut représenter un ensemble de personnes et signifier « tout le monde ». Là encore, il relève de la troisième personne du masculin singulier, mais il inclut le locuteur. Il est souvent employé de cette façon dans les proverbes ou pour formuler des maximes à valeur de vérité générale.
Partager cet article

Les pronoms personnels adverbiaux

par Christine Ouindans Pronoms

Un pronom personnel adverbial, que l’on appelle également adverbe pronominal, est un adverbe, qui, sans cesser de l’être, prend la valeur de pronom personnel. En français, il existe deux de ces pronoms, qui étaient à l’origine des adverbes de lieu :

  • L’adverbe « en», qui signifie « de là » (venant de là, de l’endroit dont il s’agit), lorsqu’il est employé comme pronom devient équivalent à « de lui », « d’elle(s) », « d’eux », « de cela ».
  • L’adverbe « y», qui veut dire « là » (à cet endroit-là, celui dont il est question), utilisé comme pronom, remplace « à lui », « à elle(s) », « à eux », « à cela ».

Ces pronoms demeurent invariables. Ils peuvent occuper plusieurs fonctions.

Le pronom « en » peut être utilisé en tant que :

Partager cet article

Erreurs de pronom de reprise de l’information

par Chantal Contantdans Pronoms

Voyez-vous l’erreur contenue dans cet exemple?

1) *Le club de hockey féminin de Laval a remporté la partie : ils ont marqué six buts.

Si on parle d’un club (masculin singulier) de hockey, il faut dire qu’il a marqué six buts, ou encore que ses joueuses ont marqué six buts. Le pronom de reprise masculin pluriel ils pour remplacer « le club de hockey féminin de Laval » est fautif ici.

Évidemment, notre cerveau sait que, lorsqu’un club de hockey féminin obtient la victoire, ce sont les joueuses du club qui marquent des buts.

Cependant, pour choisir le bon pronom de reprise de l’information dans une phrase, il n’importe pas de savoir quel est son référent (à qui ou à quoi il fait référence) : il faut savoir quel est l’antécédent de ce pronom dans le texte. …

Partager cet article