Le vocabulaire de l’indifférence

par Marianne Villeneuvedans Vocabulaire

On entend souvent l’expression « je m’en fous », qui est couramment utilisée dans la langue familière. Or, en français, il y a plusieurs autres façons de formuler son indifférence. Pourquoi ne pas en essayer quelques-unes, pour changer ? Vous pouvez varier la forme ou le vocabulaire en fonction du contexte.

Langage familier

Par exemple, en contexte familier, vous pouvez utiliser une phrase négative telle que « je n’en ai rien à foutre ». Même si le vocabulaire demeure le même, la construction de la phrase est un peu plus complexe, ce qui démontre un certain souci de la langue.

Pour ne pas employer « je m’en bats les couilles », vous pouvez vous rabattre sur « je m’en balance » qui est une jolie façon de signifier votre indifférence à un problème. L’expression « je m’en fiche » est aussi très utilisée. D’ailleurs, saviez-vous que se fiche (sans r) est une forme infinitive correcte ? …

Partager cet article

La distance n’a plus d’importance

par Hélène Dumaisdans Vocabulaire

Plus d’actualité que jamais en ces temps de pandémie, la formation à distance et le télétravail ont la cote. Il n’y a pas à dire, nos univers d’apprentissage et de travail sont en profonde transformation.

Fruit d’une collaboration entre l’Office québécois de la langue française et le Bureau de la traduction du gouvernement du Canada, le Vocabulaire de l’enseignement à distance et du télétravail, paru en 2020, offre des réponses aux nombreuses interrogations dans le domaine. Nous aborderons ci-dessous certains termes et expressions afin de faire le point sur les emplois à privilégier selon ces deux organismes.

Domaine de l’apprentissage

Le cours en classe désigne l’activité d’enseignement ou de formation où les élèves et l’enseignant ou l’enseignante se trouvent physiquement dans un même lieu, le plus souvent dans une salle de classe. On parle également de cours en présentiel, en présence ou en personne. …

Partager cet article

Interaction et partage

par Hélène Dumaisdans Vocabulaire

Un changement de décennie se pointe à l’horizon, et déjà il est possible de mesurer le chemin parcouru quant au vocabulaire de l’informatique. Depuis une quinzaine d’années, les réseaux sociaux se font toujours plus présents au quotidien et changent la perception de l’environnement sur le plan personnel ou professionnel.

De nouveaux venus : l’arobas (@) et le hashtag (#)

Inscrit dans toute adresse de courrier électronique (courriel), l’arobas, aussi appelé « a commercial », y sert en fait de séparateur. Selon le Petit Robert, l’emploi actuel de ce terme a débuté en 1995. Il vient probablement de l’espagnol arroba (au sens d’« arrobe »), dont le signe @ est relevé en 1909, mot provenant lui-même de l’arabe ar-roub (« le quart ») (1555). On écrit également l’une ou l’autre graphie : « arobase » ou « arrobase ». À noter que le Petit Larousse se contente de souligner que l’origine de ce terme est incertaine. …

Partager cet article