Le futur et le conditionnel

par Chantal Contantdans Temps et modes

Le futur simple sert à exprimer une action qui aura lieu dans l’avenir :

Olivier voyagera plus tard.

Éliane démissionnera vendredi.

Le conditionnel exprime plutôt un futur hypothétique, ou un futur dans le passé :

Olivier voyagerait s’il était riche.

Éliane m’a dit lundi qu’elle démissionnerait vendredi, et elle l’a fait.

Nous examinerons la formation du futur simple et du conditionnel présent, qui sont deux temps du mode indicatif. Autrefois, le conditionnel était considéré comme un mode; on le considère maintenant comme un temps de l’indicatif.

RÈGLE GÉNÉRALE ET TERMINAISONS

Bonne nouvelle : au futur, les terminaisons sont les mêmes pour tous les verbes. Il n’y a aucune exception. Même chose au conditionnel : les terminaisons sont les mêmes pour tous les verbes du français, …

Partager cet article

Verbe transitif ou intransitif ?

par Christine Ouindans Conjugaison

Lorsque l’on consulte un dictionnaire au sujet d’un verbe, on remarque à chaque fois la mention « Verbe transitif » ou « Verbe intransitif ». Mais qu’est-ce que cela signifie, au juste ?

Le verbe transitif

Définition : Un verbe transitif exprime une action effectuée par le sujet et s’appliquant à un objet. Ainsi un verbe transitif exige un complément d’objet.

  • Le verbe peut être transitif direct, lorsqu’il verbe marque directement, sans préposition, le terme de l’action ou l’objet vers lequel tend l’action : dans ce cas, il introduit un complément d’objet direct, exemple : Je lis cet article.
  • Le verbe peut être transitif indirect, lorsque le passage de l’action sur un objet a lieu indirectement, par l’emploi d’une préposition telle que à, de, sur, dans,
Partager cet article

Des verbes désuets

par Chantal Contantdans Conjugaison

Oyez! Oyez!

Saviez-vous que cette expression signifie « Écoutez! Écoutez! » et qu’elle est la conjugaison à l’impératif du verbe ouïr? Certains verbes de la langue française sont devenus désuets; leur emploi est donc rare ou littéraire. Oyez! servait de formule d’appel, d’adresse.

Le participe passé de ce vieux verbe ouïr est ouï. Il signifie « entendu » dans la phrase suivante :

Nous avons ouï dire que votre tante assisterait à la cérémonie des épousailles.

Voyons d’autres exemples. Vous connaissez les verbes asseoir et rasseoir. On les écrit assoir et rassoir en nouvelle orthographe et on peut les conjuguer de deux façons particulières (au choix!) : il s’assoit ou s’assied, nous nous assoyons ou asseyons à l’indicatif présent; il s’assoira ou s’assiéra au futur simple. …

Partager cet article