Deux-points et point-virgule

par Chantal Contantdans Ponctuation et typographie

DEUX-POINTS (:)

Le deux-points sert à annoncer quelque chose : une énumération, une explication, une cause, une conséquence, une synthèse, etc. Il remplace parfois un mot comme car, donc

Je n’ai pas pu faire mon travail : j’avais mal à la tête. (cause)

Il pleut : l’activité extérieure est annulée. (conséquence)

Je mangerai trois fruits : une pomme, une banane et une pêche.

Dans le dernier exemple, il s’agit d’une explication sous forme d’énumération, donc d’un descriptif qui précise quels sont ces trois fruits. Il ne faut pas confondre ce contexte avec la phrase suivante :

Tu mangeras une pomme, une banane et une pêche.

Ci-dessus, il serait fautif de mettre un deux-points entre le verbe mangeras et son complément direct, même si ce complément est composé de plusieurs éléments. …

Partager cet article

Les temps surcomposés

par Christine Ouindans Conjugaison, Temps et modes

Définition

Le temps composé d’un verbe est formé avec l’auxiliaire être ou avoir, conjugué à un temps simple : par exemple, le passé composé du verbe dire est : j’ai dit.

Le temps surcomposé est un temps dans lequel le verbe est conjugué avec un double auxiliaire : on ajoute un auxiliaire de plus à un temps déjà composé. Autrement dit, au lieu de laisser l’auxiliaire à un temps simple, on le conjugue au temps composé correspondant.

Conjugaison

Pour le verbe dire, cela donne :

Au passé surcomposé : j’ai eu dit

Au plus-que-parfait surcomposé : j’avais eu dit

Au passé antérieur surcomposé : j’eus eu dit

Au futur antérieur surcomposé : j’aurai eu dit

Au conditionnel passé surcomposé : j’aurais eu dit

Au subjonctif passé surcomposé : que j’aie eu dit

À l’infinitif passé surcomposé : avoir eu dit

Mode d’emploi

On emploie un temps surcomposé lorsque l’on mentionne un fait ayant eu lieu immédiatement avant celui dont au parle au temps composé correspondant. …

Partager cet article

Consonnes doubles et anomalies rectifiées

par Chantal Contantdans Orthographe

Pourquoi écrivait-on frisotter, grelotter, ballotter avec deux T, mais siffloter, toussoter et neigeoter avec un seul T? Certains verbes en -oter prenaient deux T, d’autres un seul. Il fallait mémoriser des listes. Les rectifications de l’orthographe du français ont réparé ces incohérences : on peut dorénavant écrire frisoter, greloter, balloter

Pourquoi corolle et fumerolle avaient deux L, mais école et bestiole un seul L? Les mots en -ole prenaient un ou deux L, de façon aléatoire. En orthographe rectifiée, on écrit maintenant avec un seul L corole, …

Partager cet article