L’emploi de quoique et quoi que

par Christine Ouindans Homophones

Non seulement « quoique » et « quoi que » sont des homophones, ce qui signifie qu’ils ont le même son lorsqu’on les prononce, mais en plus, l’un découle de l’autre, nous apprend Maurice Grevisse dans Le bon usage, son célèbre ouvrage de référence : « Quoi que, employé d’abord avec des verbes transitifs, comme dans quoi qu’il dise, a été ensuite employé avec des verbes intransitifs : quoi qu’il vienne ; c’est de cet emploi qu’est sortie la conjonction quoique. »

En effet, « quoique » est une conjonction de subordination, alors que « quoi que » est une locution pronominale.

Ainsi, « quoique » signifie « bien que, encore que », et se construit avec le subjonctif, comme le fait le singe de Jean de La Fontaine, …

Partager cet article

Verbes et noms homophones

par Chantal Contantdans Homophones

Plusieurs verbes et noms se prononcent de la même façon tout en s’orthographiant de manière différente. Ces mots homophones sont donc source d’hésitations. Quand écrit-on soutient plutôt que soutien? Comment choisir entre conseille et conseil? Et entre désire et désir, ou encore entre défie et défi? Quelle est la règle?

Lorsqu’on écrit l’un de ces mots, il faut connaitre sa classe de mot, c’est-à-dire sa catégorie, afin de choisir sa bonne orthographe. Dans je conseille mon client, il s’agit du verbe conseiller. Comme pour tous les verbes en -er, sa conjugaison doit se terminer par -e. La graphie conseil serait conséquemment inappropriée ici. Dans il travaille, il s’agit du verbe travailler. Même principe : la forme travail, …

Partager cet article

Écrit-on là, -là, la ou l’a ?

par Chantal Contantdans Homophones

Le trait d’union avec

Pourquoi met-on un trait d’union dans ce beau manteau-là, mais qu’il n’y en a pas dans ce manteau de vison là?

Le trait d’union est requis avec -ci et -là quand ils suivent immédiatement un nom qui est déterminé par l’un des mots suivants : ce, cet, cette, ces.

Ce sac-ci

Cet arbre-là

Cette grande maison-ci

Ces trois bonnes résolutions-là

Il en est de même avec les pronoms numéraux :

Ces deux-là nous plaisent.

On met le trait d’union aussi dans les expressions jusque-là, par-ci par-là, là-bas, là-haut, là-dessus, là-dessous, là-dedans. Les pronoms démonstratifs suivants s’écrivent, eux aussi, avec un trait d’union : celui-ci, ceux-là, celle-ci,

Partager cet article